Pour trouver l’Unité, pour trouver tous les êtres, pour trouver l’absence de séparation, l’amour sans condition, il faut bien commencer quelque part. Il faut prendre « la porte ». Et cela peut paraître paradoxal, car cette porte se manifeste dans la solitude.