Le premier degré de l’enseignement correspond donc au fait de cultiver la foi. Cultiver la foi c’est faire confiance en ce qu’on ressent à l’intérieur, en ce qui est touché, ce qui est vivant et qui ne se comprend pas.